amorchem header logo close button Menu
arrow leftRetour au portefeuille

NOD2

NOD2 est un projet issu du Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval. Le fonds de capital de risque, qui a identifié le projet dans le cadre d’une étroite collaboration avec SOVAR, une société de valorisation de la recherche universitaire, investira dans les travaux visant à développer l’invention des Drs. Jean Gosselin et Serge Rivest ayant comme cible le récepteur NOD2, une composante importante du bon fonctionnement des monocytes.

Dr Rivest s’impliquera dans la maturation de la technologie.  Son expertise dans ce domaine, notamment sur le NOD2, un récepteur exprimé par les cellules myéloïdes (dont les monocytes) et par les microglies, a permis de démontrer qu’un agoniste de celui-ci joue un rôle important dans le contrôle de certaines fonctions des monocytes. Il a également montré que l’activation de NOD2 dans des modèles murins de la maladie d’Alzheimer a des implications importantes dans l’élimination de l’amyloïde bêta circulante présente dans le système vasculaire. Il utilise un outil d’imagerie qui permet de suivre en temps réel l’activité phagocytaire renouvelée des monocytes à la suite de l’administration d’une petite molécule agoniste de NOD2 et cela a catalysé notre intérêt pour son projet », explique Inès Holzbaur, associée directrice chez AmorChem.